Le Ciré jaune et le Trench kaki de la Place de la République

Sur une place de la République clairsemée, deux femmes se croisent. L’une, de dos, porte un ciré jaune, pratique. L’autre, de face, porte un trench kaki, ajusté. L’une dans une direction, l’autre à l’opposé. Où vont-elles ? Se recroiseront-elle un jour ? En grande partie piétonne, la place de la République propose aux citoyens de flaner autour d’une statue monumentale, allégorie de la République, ornée des sculptures aux valeurs de la République. C’est une place chargée d’émotions pour tous les français, qui s’y retrouvent pour partager des hommages, des revendications ou des moments de fête.

Une place rénovée en 2013

Depuis sa rénovation en 2013, la place de la République présente une vaste esplanade piétonne de deux hectares, en lieu et place de l’ancien carrefour giratoire. Côté nord, une voie carrossée a été supprimée pour une circulation en forme de « U ». Au centre la statue a été rafraichie et entourée par un bassin et un parapet pour se détendre. Côté ouest, un petit café a été installé, flanqué d’un nom symbolique « Fluctuat Nec Mergitur », devise de la ville de Paris, qui signifie « Il est battu par les flots mais ne sombre jamais« . Côté ouest, un large espace doté de blocs et de modules en font un spot de skate prisé.

Une statue monumentale

Allégorie de la République, la statue située au centre, monumentale, représente Marianne, coiffée d’un bonnet phrygien, élevant de la main droite un rameau d’olivier. Offerte au champs de vision où que l’on soit sur la place, l’œuvre, statue et piédestal, culmine à 25 m (9,5 m pour la statue et 15,5 m pour le piédestal). A la base, un Lion gardant une urne représente le suffrage universel, tandis que le piédestal est orné de trois statues en pierre, aux valeurs de la République, la Liberté (portant une flamme), l’Egalité (avec un équerre à niveau) et la Fraternité (veillant sur des enfants).

Entourant le piédestal, douze tableaux de bronze illustrent chacun un évènement historique de la République, entre 1789, serment du Jeu de Paume et prise de la Bastille et 1880, première fête nationale. La statue, inaugurée en 1883, a été réalisé par les frères Leopold et Charles Morice, qui ont remporté le concours de la ville, devant le sculpteur Jules Dalou, dont le projet a été réalisé par la suite Place de la Nation.

La place de la République, Un lieu chargée d’émotions

Symbole du partage de nos valeurs, la Place de la République est un lieu de rassemblement citoyen, connu de tous les Français. En hommage aux victimes des attentats en 2015, nombre d’entre nous sont venus se rassembler place de la République pour déposer des fleurs, des bougies, des messages des soutien ou simplement se recueillir. C’est un lieu fort de manifestations ou de revendications comme avec le mouvement Nuit Debout en 2016, qui a organisé des conférences et des prises de paroles publiques pendant de nombreuses nuits.

Enfin et surtout, c’est un lieu fortement festif, fait de croisement, de rencontres, de découvertes ou d’accolades. Un lieu de rendez-vous de noctambules, de musiciens comme cette interprétation orchestrale de Bella Ciao, en marge du mouvement Nuit Debout ou cette fanfare en 2016. Un lieu d’artistes où les danseurs remplissent la place de chorégraphies rythmées comme pour ce bal populaire en 2018 ou cette session de cours de Salsa et Bachata en 2019. Un lieu de vibrations. Une place chargée d’émotions.

2 commentaires sur « Le Ciré jaune et le Trench kaki de la Place de la République »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :