Les Palmipèdes du bassin du Square du Temple

Aux abords du bassin du square du Temple, des palmipèdes, au plumage sombre moucheté de blanc, se suivent en formant un arrondi. Mini ballet volatile sur un site historique dans un décor d’arbres exotiques aux couleurs orangées de l’automne. Sur le site de l’ancien enclos du Temple, auparavant rempli de fortifications, tours, églises et demeures de notables, s’élèvent aujourd’hui des arbres exotiques et s’ébrouent des oiseaux aquatiques.

L’enclos du Temple du Moyen-Âge au XVIIIème siècle

Dès le XIIème siècle, le lieu est occupé par les chevaliers de l’Ordre des Templiers. Véritable mini-cité, l’enclos du Temple s’étend sur plus de six hectares, protégés par une enceinte fortifiée. Au XVIIIème, l’enclos compte 4000 habitants. A l’intérieur, des édifices laïcs et religieux, des hôtels aristocratiques, et un marché, la Rotonde (emplacement actuel du Carreau du Temple). Deux tours s’y élèvent, la Tour du Temple, donjon de 50 mètres de haut et la Tour de César, plus petite, réparties autour d’une église, Sainte-Marie du Temple, comme on peut le voir dans une belle reconstitution sur la chaîne Youtube de Grez productions ou sur une maquette du musée Carnavalet.

Le tracé bleu symbolique de constructions aujourd’hui disparues

La tour du Temple, prison en 1792 de Louis XVI et Marie-Antoinette avant leurs exécutions, a été détruite quelques années plus tard en 1808 par Napoléon pour éviter qu’elle ne devienne un lieu de pèlerinage royaliste. Les contours des tourelles d’angles de la tour sont aujourd’hui représentés par des cercles bleus sur le bitume parisien, dont une partie se superpose au square du Temple. Les autres constructions comme la Rotonde, remplacée en 1864 par le Carreau du Temple, ont toutes été détruites au cours du XIXème siècle.

Un jardin d’arbres exotiques au square du Temple

De nos jours, il ne subsiste plus de l’enclos qu’un bout de muraille pris dans des habitations. A sa place, le square du Temple, entre les rues du Temple et de Bretagne, a été construit sur l’emplacement de palais du Prieur, situé au XVIIème siècle près de l’église et de la tour du Temple. L’espace abrite désormais des canards qui pataugent joyeusement autour d’un joli bassin, accompagnés de poules d’eau et d’étourneaux sansonnets, éclaboussés par une petite cascade artificielle. De nombreuses espèces d’arbres exotiques garnissent les pelouses, comme un noisetier de Byzance de 20 mètres de haut, un sophora du Japon de 17 mètres, un Ginkgo biloba, un Févier d’Amérique, un Ptérocarya du Caucase, ou encore un Cèdrela de Chine. Au total, le square compte 71 arbres et 191 variétés de plantes.

2 commentaires sur « Les Palmipèdes du bassin du Square du Temple »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :