La danseuse du Moulin Rouge

Surgissant d’un parterre de fleurs dans l’ombre, une danseuse habillée en blanc s’entoure d’un cercle de lumière, comme illuminée par un projecteur naturel. Au dessus d’elle, un moulin à vent, emblème du célèbre cabaret parisien, arbore ses quatre pales rouges sur un ciel bleu azur.

La belle époque

Fondé par le créateur de spectacle Joseph Oller et l’organisateur Charles Zidler, le Moulin Rouge est le symbole de la Belle époque, années d’insouciance, de liberté et de joie de vivre qui libèrent les parisiens de la guerre franco-prussienne de 1870 et de la crise économique déflationniste de 1873.

Elle se caractérise par des progrès économiques, technologiques et culturels comme l’invention du Cinématographe des frères Lumière en 1895 (dont le prototype est aujourd’hui au musée des Arts et Métiers) ou l’exposition universelle de 1889, qui inaugure la construction de la tour Eiffel.

Les vedettes du Moulin Rouge

Cette même année 1889 marque la naissance du Moulin Rouge et de ses premiers spectacles. Un foisonnement de fêtes colorées et exubérantes incarnées par ses danseuses, comme Louise Weber (dite « La Goulue« ), reine du fameux cancan, ou sa rivale raffinée Jane Avril, « institutrice tombée dans la canaille du chahut« , qui égaient le public de leurs cabrioles et de leurs frou-frous. S’y pressent la bourgeoisie montante et la culture populaire galopante autour de figures comme le peintre Henri de Toulouse-Lautrec, passionné de la butte Montmartre et qui dessine la première image publicitaire du Moulin Rouge ou un peu plus tard la romancière Colette, qui a commencé sa carrière dans le music-hall et qui s’y est produit en 1907.

La parenthèse cinématographique

Intimement lié à l’histoire du Moulin Rouge, le cinéma, concurrent direct du music-hall se déploie à la suite de l’invention des frères Lumières. En 1929, après le retrait de la scène de sa danseuse phare, Misstinguett, la salle du Moulin-Rouge est transformée en cinéma. Le journal culturel Comoedia commente le 7 décembre « un music-hall qui meurt; un cinéma qui naît… le tout est de savoir s’adapter, car la loi de Darwin est formelle: tous ceux qui ne s’adaptent pas sont condamnés à mort« . Une parenthèse pour le cabaret qui brille à nouveau dans les années 1950 avec une réouverture initiée par Georges France, fondateur du Balajo, bar dansant de la rue de Lappes.

Le Moulin Rouge à l’écran

De multiples films retracent l’histoire fabuleuse du Moulin Rouge. En 1952, un film anglo-américain du réalisateur John Huston, Moulin Rouge, centre son action sur le peintre Henri de Toulouse-Lautrec et ses rencontres au music-hall. En 1955, avec French Cancan, Jean Renoir filme Jean Gabin, sous les traits d’un directeur du Moulin Rouge, Henri Danglard, accompagné de sa danseuse de cancan Nini. Plus récemment en 2011, Mystères au Moulin-Rouge, suit l’enquête de Diane, jeune danseuse provinciale, sur les traces de sa sœur disparue et bien évidemment en 2001 sort Moulin Rouge!, superproduction américaine sautillante et émouvante par le réalisateur Baz Luhrmann.

Le film met en scène Nicole Kidman, en jolie rouquine du nom de Satine, danseuse au Moulin-Rouge inspirant un jeune poète désœuvré, Christian, joué par Ewan Macgregor, et convoité par un riche investisseur, le duc de Monroth. Dédié aux tourments de la passion et à l’exaltation du désir, le film débute une interprétation par David Bowie du thème de jazz de Nat King Cole, Nature Boy et ces mots de son compositeur américain George Alexander Aberle, dit eden ahbez, musicien itinérant entre 1940 et 1960 et préfigurateur du mouvement hippie :

« The greatest thing you’ll ever learn is just to love and be love, in return »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :