La maîtresse attentionnée du pont Marie

Environnée par les couleurs résistantes de l’automne, une femme habillée en rouge profite des rayons du soleil, assise sur un quai de la Seine et accompagnée de son chien. De son bras gauche, elle entoure son fidèle compagnon avec tendresse, le regard porté vers le Pont Marie, une des plus anciens ponts de Paris.

Un des plus anciens pont de Paris

Le pont Marie entourée des couleurs de l'automne.

Construit à partir de 1614, au début du règne de Louis XIII, le pont Marie est un des plus anciens ponts de Paris avec le pont Neuf. Il constitue un des cinq points d’accès à la deuxième île la plus connue de Paris, avec le pont Louis-Philippe, le pont de Sully, le pont de Tournelle et le pont Saint-Louis, ce dernier s’empruntant depuis l’île de la Cité. Avec ses arches en forme de dos d’âne, il relie avec un certain charme le Marais à l’île Saint-Louis.

Des maisons sur le pont Marie

Vue du pont Marie depuis la voie Georges Pompidou, sur les quais de Seine.

Le pont s’inscrit dans un projet d’urbanisation de l’île Saint Louis, qui relie alors deux petites îles, comme on peut le voir sur un plan d’époque, l’île Notre-Dame, déserte avant le projet, et l’île aux Vaches, où paissaient tranquillement des bovins. C’est l’ingénieur qui a mit en œuvre ce projet d’urbanisation, Christophe Marie, qui a donné son nom aux pont. Son projet comprenait également la construction de maisons sur le pont lui-même, une cinquantaine environ, construites quelques années plus tard vers le milieu du XVIIème siècle. Les maisons sont restées pendant un peu plus de 150 ans, avant que des crues fatales n’en détruisent plusieurs et que l’on démolisse les survivantes pour des raisons de sécurité au début du XIXème.

Trompe-l’œil du peintre italien Paolo Intini

En 1988, Paolo Intini, un peintre italien du trompe-l’œil, genre pictural destiné à créer l’illusion de la réalité, propose une représentation du pont Marie sous la forme d’une peinture en trompe-l’œil d’un dessin portant des traces de pliures. Il est aujourd’hui conservé au Musée Carnavalet, aux côtés d’une représentation de la Tour Eiffel apparaissant dans une ouverture percée dans un carton en forme de fenêtre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :