Un ange passe à la fontaine Saint-Michel

Drapée dans un manteau noir dont l’enveloppe rappelle les ailes d’un ange, une jeune femme blonde passe aux milieu des jets de la fontaine Saint-Michel. Au dessus d’elle l’archange victorieux la contemple.

Une fontaine de 15 mètres de large

Située à l’entrée du boulevard Saint-Michel, au sud de l’île de la Cité et à quelques pas de la Place Saint-André des arts, la fontaine Saint-Michel est constituée d’un ensemble de jets, bassins, colonnes et sculptures qui s’élève au total à 26 mètres de haut et s’affiche sur une largeur de 15 mètres. Commande du baron Haussmann, elle a été construite dans la seconde moitié du XIXème siècle, entre 1858 et 1860. Elle est l’œuvre conjointe de l’architecte Gabriel Davioud et de neuf sculpteurs, dont Francisque Duret, qui a représenté Saint-Michel pour la sculpture principale au centre de la fontaine.

L’archange terrassant le diable

L’œuvre principale, L' »Archange terrassant le Diable« , représente Saint Michel, ailé, arborant une épée victorieuse, et levant son index gauche vers le ciel pour figurer le divin, avec, à ses pied un Diable en fâcheuse posture. Au dessus de lui figure le blason de Paris et sa devise (« Fluctuat Nec Mergitur« ). L’eau s’échappe du rocher sur lequel se tient Saint-Michel, au milieu d’une arche et encadré par des colonnes en marbre rouge, surmontées par quatre vertus cardinales, la Prudence, tenant un miroir, la Justice, armée d’un glaive, la Tempérance, tenant une corde de mesure et la Force, s’appuyant sur un gourdin. A la base, deux chimères, des dragons ailés, situés de part et d’autre du bassin, crachent des jets d’eau.

La fontaine Saint-Michel, une icône du quartier touristique

Proche de la Sorbonne, du Panthéon ou du Jardin du Luxembourg, la fontaine Saint-Michel est un lieu de rendez-vous incontournable des parisiens et une véritable icône du quartier Saint-Michel et de ses nombreuses animations touristiques. Comme dans plusieurs endroits touristiques de la capitales, des danseurs y organisent des sessions de street dance, et des musiciens y font sonner leurs instruments. En 2016, un saxophoniste de jazz, Lionel Martin, a proposé une interprétation en plein milieu de la fontaine, les pieds dans l’eau, du mouvement 1 de la « Freedom Suite » du compositeur américain Sonny Rollins. Spot de jazz fréquenté à Paris, le quartier Saint-Michel compte deux clubs de jazz, le Caveau de la Huchette, et le Caveau des Oubliettes.

2 commentaires sur « Un ange passe à la fontaine Saint-Michel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :