Le nostalgique au sac rose de l’Atelier des Lumières

Plongé dans le noir, l’Atelier des lumières illumine sa devanture de quelques lueurs. Au premier plan, un passant, dont les habits sombres rappellent le manteau de la nuit, comme l’a formulé Shakespeare, jette un coup d’œil nostalgique au lieu d’expositions. Son sac à dos rose, ultime touche de couleur, vient souligner le sens du lieu lui-même, qui vise à projeter visuellement les nuances colorées d’œuvres d’art dans un espace. Au centre, une affiche au nom des peintres Monet, Renoir et Chagall rappelle les prochaines expositions de l’Atelier des Lumières.

Une ouverture en 2018 avec une exposition sur Klimt

Situé rue Saint-Maur, dans le XIème arrondissement, l’Atelier des Lumières est un centre d’art numérique dédié à la projection d’œuvres d’arts, ouvert en 2018. La diffusion repose sur la numérisation d’images, animées par du mouvement et rythmées par de la musique. Grâce à une technique baptisée « AMIEX » (« Art and Music Immersive Experience« ) déjà éprouvée depuis 2012 aux carrières de Lumière de Baux-en-Provence, et développée par Culturespaces, qui gère le lieu, l’Atelier des Lumières propose une expérience immersive version grand format dans une salle haute de 10 mètres et vaste de 2000 m². En première exposition, en 2018, le peintre Gustav Klimt, célèbre pour ses toiles colorées aux reflets dorés, et notamment pour son « Baiser« , suivie en 2019 par Van Gogh, pour une exposition intitulée « Van Gogh, la nuit étoilée« .

Des racines rougeoyantes pour l’Atelier des Lumières

Si le lieu d’expositions est récent, le bâtiment, lui, a une histoire bien particulière. Au début du XIXème siècle, deux frères, les frères Plichon, issus d’une famille de laboureurs, entrent dans l’ère industrielle par le travail du fer en créant la fonderie du Chemin-Vert, en 1835. L’usine employait alors jusqu’à 60 personnes sur plus de 3.000 m² pour des pièces destinées à la marine, aux locomotives ou au moteur à explosion. L’affaire prospère pendant près d’un siècle, jusqu’à la crise de 1929 et la vente aux actuels propriétaires, la famille Martin. Ainsi, bien avant les couleurs d’œuvres d’arts, des lueurs rougeoyantes de fer en fusion se reflétaient sur les murs du bâtiment de l’Atelier des Lumières.

Monet, Renoir, Chagall et Yves Klein à retrouver dès le 7 janvier 2021

Comme tous les lieux d’expositions, les portes de l’Atelier des Lumières rouvriront le 7 janvier 2021. A retrouver deux expositions, d’une part une plongée dans les rives méditerranéennes avec un florilèges intitulé « Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée » qui réunit les œuvres d’une vingtaine de peintres inspirés par la mer, d’autre part une ouverture vers le ciel avec « Yves Klein, l’infini bleu« .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :