Le joggeur fluo de la Place de la Concorde

Sur une place de la Concorde parsemée de flocons de neige, un joggeur solitaire s’aligne sur l’obélisque égyptienne vieille de plus de 3000 ans installée dans la capitale depuis le milieu du XIXème siècle. Malgré le temps rude, il affronte avec volonté les gouttes glacées qui lui fouettent le visage dans sa course. Sur son chemin, tous les feux sont au vert. Sa veste fluo vient souligner le cône de l’obélisque, qui apparait comme la flamme reine de la pratique sportive, la flamme Olympique.

La plus grande place de Paris

D’une superficie de 8,64 ha, la place de la Concorde est la place parisienne la plus vaste, devant les 5 ha de la place de la Nation ou les 3,4 ha de la place de la République. Située entre l’avenue des Champs-Elysées et le jardin des Tuileries, la place de la Concorde est décorée d’une obélisque d’origine égyptienne en son centre, mais aussi de lampadaires parisiens typiques, deux fontaines monumentales et de statues allégoriques des 8 plus grandes villes françaises. Le nom de la Concorde représente un retour à l’apaisement après les affres de la Terreur et de sa guillotine. Au milieu de quatre points d’intérêts majeurs (l’Arc de Triomphe et le Louvre à l’est et à l’ouest, l’Eglise de la Madeleine et l’Assemblée Nationale au nord et au sud), elle est desservie par la rue de Rivoli et bordée par le luxueux hôtel du Crillon ainsi que le fastueux hôtel de la Marine, qui prochainement une collection très diversifiée d’œuvres d’art, la collection Al Thani.

Un obélisque de plus de 3000 ans

Cadeau du vice-roi d’Egypte au XIXème siècle, Méhémet Ali, l’obélisque a été érigé en 1836 sous Louis-Philippe. D’une hauteur de près de 23 mètres pour plus de 200 tonnes, le monument provient du temple de Thèbes, à Louxor et date du XIIème siècle avant J-C. En granit rose, l’obélisque est gravé de hiéroglyphes narrant les exploits de Ramsès II. A son sommet un pyramidion doré remplace depuis 1998 celui du XIXème siècle, d’un gris plus terne, et qui serait plus conforme à l’original, disparu après des guerres de religion. Un exemplaire similaire à l’obélisque de la Concorde se trouve toujours actuellement à l’entrée du Temple de Thèbes, à Louxor en Egypte

Un stade olympique sur la place de la Concorde

Lors des prochains Jeux Olympiques de Paris, un immense stade sera installé place de la Concorde. Si l’édition de Tokyo prévue en 2020 a été reportée à juillet 2021, en 2024, c’est la capitale française qui accueillera les meilleurs athlètes de la planète pour des joutes spectaculaires dans le plus grand respect des valeurs du sport. Rappelons qu’à l’origine des Jeux Olympiques, dans la Grèce antique du XVIIIème siècle avant notre ère, une trêve était observée entre les différentes cités pour interrompre les conflits armés au moment des Jeux, la trêve olympique. Ainsi les athlètes et les spectateurs pouvaient se rendre aux épreuves en toute quiétude pour faire éclater la lumière d’une compétition sportive à la place d’un déchainement de violence mortifère, dans le regroupement des hommes autour d’un symbole : la flamme olympique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :