Le magot du Funambule

Quatre comédiens, une scène, un salut. Plus de six mois après le silence, le spectacle vivant s’anime à nouveau à Paris en ce 19 mai. Dans un décor d’époque, le Théâtre le Funambule nous offre un voyage vers les années 30 avec une pièce pleine d’émotion et d’humour, Main basse sur le Magot.

Le Funambule, trésor caché de la rue des saules

Niché à mi pente dans la rue des saules, le théâtre du Funambule accueille les amateurs de spectacles vivants et les troubadours, équilibristes ou non depuis plus de 30 ans. S’y jouent aussi bien des textes du répertoire classique, comme Cyrano joué en 2020, que des comédies, vaudevilles ou spectacles musicaux, dans un esprit jovial typique de la bohème du quartier de la butte Montmartre et de la rue des saules. Peinte par Cézanne Cette rue, emblématique de la butte, descend en pente, non loin de la Place du Tertre, à partir de la Bonne Franquette où Van Gogh a composé sa Ginguette, et borde un petit vignoble urbain et La Maison Rose, peinte cette fois par Maurice Utrillo. Quelques pas plus bas, le théâtre du Funambule nous ouvre ses portes.

Sur scène dès le 19 mai avec Main basse sur le Magot

Pour la réouverture des spectacles le 19 mai, le théâtre du funambule nous offre un petit bijou avec une virée dans le Paname des années 30 où l’on découvre Loulou, blondinette au vocabulaire fleuri des faubourgs, se faire compter fleurette par Paul, employé modèle dans une joaillerie familiale, qui profite de ses pauses déjeuner pour échapper aux avances insistantes de sa patronne haute en couleurs. Seulement Loulou est fauchée, son jules est en cabane et un acolyte de celui-ci, Jo, la surveille. Voila une occasion de renflouer finances ! Main basse sur le Magot révèle un spectacle plein d’humour où le cocasse rejoint l’émotion pour une plongée dans le verbe populaire d’un Paris d’époque, interprété avec frénétisme et réalisme par les quatre comédiens.

Quatre autres spectacles à découvrir en mai et en juin

Quelques jours encore pour découvrir Main basse sur le magot au théâtre Le Funambule, les 20, 21 et 22 mai. S’ensuit Cabaret Louise, histoire d’amour pendant la Commune de Paris, du 28 au 30 mai, La folle et inconvenante histoire des femmes, comédie qui met à l’honneur le féminin, les 8 et 10 juin, Un cadeau particulier, pour des situations rocambolesques autour d’un cadeau inattendu à un anniversaire, les 12 et 13 juin, et Charlie Poppins, spectacle pour enfant dès 3 ans pour la découverte d’un cirque aérien, de la magie et des marionnettes, du 22 mai au 13 juin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :