La robe nacrée de l’arc de Triomphe

Sous les premières lueurs du jour, un cycliste met pied à terre sur la place de l’Etoile, déserte, pour admirer la robe nacrée de l’arc de Triomphe. Inaugurée le samedi 18 septembre 2021, l’œuvre éphémère « L’arc de Triomphe wrapped », des artistes Christo et Jeanne-Claude, revêt le célèbre monument parisien d’une robe virginale aux reflets dorés, argentés ou nacrés, selon l’inclinaison des rayons du soleil.

Une œuvre éphémère et posthume des artistes Christo et Jeanne-Claude

Déployés depuis le haut de l’arc de Triomphe, ce sont 25.000 m² de tissu argentés et recyclables, ajustés par 3 km de cordes rouges solides, qui viennent décorer pour 2 semaines la pierre de l’Arc de Triomphe parisien. Inaugurée ce samedi 18 septembre, l’œuvre éphémère des artistes Christo et Jeanne-Claude est en accès libre jusqu’au 3 octobre 2021. « L’arc de Triomphe wrapped » suit ainsi un processus similaire appliqué par les artistes au pont-Neuf en 1985 ainsi que le Reichstag à Berlin en 1995. Selon Anaël Pigeat, critique d’art et rédactrice en chef de la revue artpress, interviewée par France Culture, « cet empaquetage est une manière de souligner le quotidien autrement. C’est une manière d’arrêter le regard, créer un temps suspendu« . L’œuvre, commune aux deux artistes, a été financée par des fonds propres à leurs successions, Christo étant décédé en 2020 et Jeanne-Claude en 2009.

Un arc de Triomphe napoléonien

Comme son petit frère du Carrousel, l’arc de Triomphe de l’Etoile s’inspire des arcs romains et notamment de l’arc de Titus, à Rome, dans des dimensions plus impressionnantes (50 m de haut pour 45 de long et 22 de large). Erigé sur une décision de Napoléon, en l’honneur des victoires de la Grande Armée, l’arc de Triomphe est achevé en 1836, 30 ans après la pose de la première pierre, sous la direction de l’architecte Jean-François Chalgrin. Des groupes de sculptures à la gloire de l’armée ornent chacun des 4 piliers ou piédroits, ainsi que des hauts reliefs, disposés au dessus et des gravures sur l’attique (partie supérieure). A l’intérieur, sont gravés les noms de grandes batailles, et des généraux qui se sont illustrés, tandis que des rosaces décorent le plafond de la voûte et veillent sur la tombe du soldat inconnu, un guerrier de France anonyme tombé au combat pour la Nation.

1,6 million de visites pour l’arc de Triomphe en 2019

Symbole national et élément indispensable du paysage parisien, l’arc de Triomphe a attiré plus de 1,6 million de visiteurs en 2019, selon le bilan annuel du CNM (Centre des Monuments Nationaux). Une visite qui donne accès à une terrasse surplombant les Champs-Elysées pour une vue sur Paris à 50 mètres de haut. Les plus chanceux y verront peut-être passer un avion sous leurs pieds, comme en témoigne cet exploit de l’aviateur Charles Godefroy qui est passé sous l’arc de Triomphe le 7 août 1919, à bord d’un biplan Nieuport. Un exploit réédité notamment plus de 60 ans plus tard, par l’aviateur Alain Marchand en 1981.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :