La maîtresse attentionnée du pont Marie

Environnée par les couleurs résistantes de l’automne, une femme habillée en rouge profite des rayons du soleil, assise sur un quai de la Seine et accompagnée de son chien. De son bras gauche, elle entoure son fidèle compagnon avec tendresse, le regard porté vers le Pont Marie, une des plus anciens ponts de Paris. UnLire la suite « La maîtresse attentionnée du pont Marie »

La rose suspendue du square René Viviani

Inscrite dans une arche végétale, une rose semble flotter dans l’air, comme suspendue. Derrière elle, le sommet d’une sculpture moderne lui offre un réceptacle aérien. Egalement au square René Viviani, un arbre de quatre siècles, un puit ancien et une belle vue sur Notre-Dame-de-Paris. Une vue florale sur Notre-Dame-de-Paris Situé dans le quartier latin, nonLire la suite « La rose suspendue du square René Viviani »

L’homme connecté au Louvre

Aux abords du Louvre, attestation à la main sur un parvis humidifié par quelques gouttes de pluie, un passant dépité se replie sur son smartphone. Devant la cour, une ligne de barrières, initialement formée pour la sécurité, prend ici tout son sens, tandis qu’un panneau interdiction se distingue devant la pyramide elle même. Sur sonLire la suite « L’homme connecté au Louvre »

Le Coup de fil de l’Arlequin, place Saint Georges

Vêtu d’une doudoune jaune vif, d’un jean bleu ciel et d’un bonnet à cordon jaune, tel un Arlequin moderne, un jeune homme téléphone nerveusement à la fontaine de la place Saint-Georges. Au dessus de lui, le dessinateur Gavarni semble le croquer. Sur la base de la statue, les personnages du Carnaval sculptés par Denys Puech,Lire la suite « Le Coup de fil de l’Arlequin, place Saint Georges »

Le skateur de la Samaritaine

Devant la façade de la Samaritaine, rue de la Monnaie, un jeune homme teste quelques tricks sur un skate. Son pantalon, d’une couleur brune orangée, fait écho à la mosaïque et aux laves émaillées style Art nouveau du magasin. Un magasin fondé dans la seconde moitié du XIXème siècle Aujourd’hui filiale du groupe LVMH, laLire la suite « Le skateur de la Samaritaine »

Déjeuner sur l’île de la Cité

Sous un feuillage fourni, deux jeunes garçons déjeunent paisiblement sur la pointe de l’île de la Cité, berceau de Paris, le regard tourné vers le pont des Arts. A leur droite, deux mouettes volent gaiement sous le ciel bleu. Peut-être ignorent-ils que des gaulois ripaillaient déjà sur le spot il y a plus de 2000Lire la suite « Déjeuner sur l’île de la Cité »

Lueur dans la nuit au Duc des Lombards

La nuit enveloppe la rue des Lombards en ce début décembre. Quelques passants alentours profitent de la réouverture des commerces pour faire leurs premiers achats de Noël au Forum des Halles, décoré aux couleurs des fêtes de fin d’années et situé à quelques pas. Au croisement du boulevard Sébastopol, le « Duc des Lombards » club deLire la suite « Lueur dans la nuit au Duc des Lombards »

La danseuse du Moulin Rouge

Surgissant d’un parterre de fleurs dans l’ombre, une danseuse habillée en blanc s’entoure d’un cercle de lumière, comme illuminée par un projecteur naturel. Au dessus d’elle, un moulin à vent, emblème du célèbre cabaret parisien, arbore ses quatre pales rouges sur un ciel bleu azur. La belle époque Fondé par le créateur de spectacle JosephLire la suite « La danseuse du Moulin Rouge »

Les vestiges de l’Hôtel Raoul

Décoré d’un figuier à sa gauche et d’un treillis de lierre sur le mur adjacent à sa droite, un portail vétuste surgit en pleine rue. Sur la gauche, une horloge ancienne a comme figé le temps. Derniers vestiges de l’hôtel Raoul, dans le Marais, le portail et son horloge suscitent une curiosité immédiate chez leLire la suite « Les vestiges de l’Hôtel Raoul »

Les poèmes du Jardin du Palais Royal

Encadré par deux arbres, un banc surgit d’un tapis de feuilles mordoré. Sur son dossier, on peut lire « Elle meurt de mort lointaine, l’amoureuse du vent », extrait d’un poème d’Alejandra Pizarnik, issu du recueil « Arbre de Diane ». Au premier plan, sur la droite, une feuille, recourbée et récalcitrante, est échouée sur le sol. Dix-huit bancs-poèmesLire la suite « Les poèmes du Jardin du Palais Royal »